Histoire impériale

 

 

Aujourd’hui 23 septembre 2013, Romy Schneider aurait fêté ses 75 ans. Pourquoi donc depuis Genève est-ce que je vous raconte cela ? Parce que cette actrice autrichienne a incarné dans son rôle le plus mythique la très aimée impératrice d’Autriche Elisabeth de Wittelsbach, reine de Hongrie, appelée impératrice Sissi, assassinée à Genève le 10 septembre 1898 sur la Quai du Mont Blanc devant l’Hôtel Beau-Rivage où elle séjournait et où elle mourut (ci-joint la photo de la dernière chambre de Sissi). Elle qui s’apprêtait à traverser le lac en bateau pour rejoindre sa propriété de Territet, vers Montreux, au bord du Léman…

Fondé en 1865 par Jean-Jacques et Albertine Meyer, le Beau-Rivage est encore de nos jours L’hôtel de luxe 5 étoiles de Suisse Romande, toujours au sein de la famille Meyer, dont la belle-fille du fondateur, Fanny, aujourd’hui grand-mère des actuels propriétaires, était au côté de l’impératrice quand cette dernière rendit son dernier souffle. Elle a d’ailleurs conservé à l’étage de l’hôtel, dans une vitrine, quelques effets personnels de Sissi dont le ruban mauve tâché de sang (dont la couleur et le sang ont passé) et une rose prise sur le cercueil et offerte par la Comtesse Sztaray.

Pendant mon (trop court) séjour dans cet hôtel mi mai, et malheureusement pas dans la suite impériale, ni royale, ni suite d’ailleurs, on y pouvait admirer une exposition exceptionnelle de bijoux de haute joaillerie ayant appartenus à l’actrice Gina Lollobrigida avant leur vente par Sotheby’s. Même le journal de 20h de TF1 y a consacré un reportage, c’est pour dire ! 😉

Si vous n’y séjournez pas (mais bon, faites un effort, allons, forcez-vous !), je vous conseille quand même de rentrer les yeux vers le ciel dans ce hall incroyable, d’aller boire un verre au bar l’Atrium ou mieux encore, de dîner ou souper au restaurant gastronomique « Le Chat Botté » (ouvert depuis 1968), étoilé au Guide Michelin, 18/20 au Gault & Millau, dont le chef Dominique Gauthier a été élu cuisinier de l’année en 2009 et Jean-Christophe Ollivier, meilleur sommelier en 2011 (et plus de 30.000 bouteilles d’exception et des dégustations historiques des meilleurs vins millésimés du monde !). Et appréciez ce moment hors du temps, entre richesse historique et luxe d’hier et d’aujourd’hui. Le Beau-Rivage propose également de la haute cuisine Thaï dans son restaurant Le Patara. 

Et si vous cherchez une terrasse non bondée, avec vue sur le lac et le jet d’eau, lâchez-vous (lâchez tout, les nerfs, le porte-feuille, tout !) et allez au Spa ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s