C’est vintage, on regarde dans le rétro !

Lors du salon « Les Automnales » qui se tient à Palexpo du 7 au 16 novembre 2014 (une sorte de Foire de Paris et autres foires d’automne bien connues), un espace était consacré pour la première fois à un Salon du Vintage. N’ayant pas besoin de renseignements sur les poêles à granules, ne voyant pas où je pourrais bien installer un jacuzzi, ayant beaucoup de mal avec les défilés de mode que l’on peut y trouver et me sentant encore trop jeune pour craquer sur un fauteuil de relaxation Stressless, j’ai décidé de ne faire que cette partie Vintage, plus originale, et ouverte uniquement les trois premiers jours du salon.
Dès le départ on oscille entre bouffées de souvenirs et fièvre acheteuse, nostalgie et shopping. Ceux qui m’ont connue plus jeune comprendront. Ceux et celles qui petit(e)s sont venu(e)s à mes anniversaires se rappelleront les épisodes déguisements-tour de cheval mécanique-concert improvisé sur la vieille batterie, les pauses Pac Man sur l’arcade, les tirages de manivelle de la machine à sous qui clignotait dans tous les sens et distribuait de grosses boules de chewing-gum quand on alignait les cerises. Les privilégiés m’auront même vu danser sur « Born to be alive » avec une sorte de baguette de majorette pour faire comme Patrick Hernandez, devant notre Juke Box seventies dont le mécanisme de valse des disques vinyles me fascinait. Les anciens ados auront connus les tournois de baby-foot endiablés, les compétitions de garçons mesurant leur force en resserrant les cornes du taureau fou et comment je devais – lors de mes premières boums – simuler une panne de flippers pour espérer voir quelques garçons danser avec nous, les filles, et peut-être gagner un slow tous bras tendus (bah oui, jeunesse, timidité, pudeur, méconnaissance, tout ça tout ça) sur un air de Phil Collins ou Lionel Richie ! Si on rajoute à cela notre passion familiale (héritée du papa) pour les panneaux de signalisation, les choses chinées voire sauvées d’une mort certaine (esprit brocante héritée de la maman), le détournement d’objets et le style cabinet de curiosité (cher à ma grande soeur adorée), tout ça bien avant que ce soit à la mode, je peux vous dire que dès le premier stand, devant les bibis en vison et autres petits sacs rétros chers à mon arrière-grand-mère Marguerite, j’étais conquise et redevenue gamine. Après cela, tout Mickey vintage, lampe design 70’s dans son jus, Casimir usé et Gremlins en caoutchouc me donnaient envie de casser ma tirelire autant que de tirer une petite larme. Alors vivement l’année prochaine !

Pour ceux qui vivent les deux pieds dans notre époque, la foire se poursuit jusqu’à dimanche, demain mercredi 12 novembre l’entrée est gratuite et vous pouvez y emmener vos enfants car il y a plein d’activités prévues pour eux. Vous pouvez également vous faire coiffer gratuitement et la pause du vernis-semi permanent est en prix d’ami, une aubaine compte-tenu du tarif genevois habituel. 

Si vous avez un chien fumeur, il peut venir aussi 😀 (Cf. dans les photos ci-dessous)

 

Une réflexion sur “C’est vintage, on regarde dans le rétro !

  1. Pingback: Café Vintage | D'un petit Suisse à l'autre ✚

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s