Ikea et moi

Comme beaucoup de gens, il m’arrive d’aller chez Ikea. Comme beaucoup de gens, et pas que des suédois, je flâne parfois chez Ikea. Comme beaucoup de gens, il peut m’arriver d’y déjeuner. Au début, j’étais un peu boulettes, j’avoue, l’appel de la nouveauté sûrement. Maintenant je serais plutôt wrap au saumon, peut-être le signe d’un petit embourgeoisement ?! Et là vous vous dites que je dois avoir besoin de beaucoup de meubles. Mais chez Ikea, on y va tous pour des raisons totalement diverses. Mais pas forcément pour des meubles, curieusement. Quand j’ai emménagé à Genève, j’avais effectivement un besoin impératif d’un bureau et d’une penderie ainsi que de quelques accessoires absolument indispensables (Mini pots de plantes en plastique, serviettes en papier, peau de mouton. Indispensables je vous dis). J’y venais assez régulièrement en semaine, seule. Parce que pour mon cher et tendre ça aurait tendance à le mettre de mauvais poil les visites chez Ikea. Bizarre. Lâchée dans une ville inconnue, un pays inconnu, entourée d’inconnus, je me suis rendue compte qu’Ikea avait quelque chose de rassurant, je suis sûre que plein d’expatriés ont déjà ressenti la même chose. Bon, cette mondialisation du tout partout pareil peut aussi être effrayante, je le conçois. Mais Ikea c’est aussi un peu comme une maison secondaire, avec trop d’invités que je n’ai pas invités, soit). On sait où se trouvent les pièces, le coin enfant, les housses de couette, la vaisselle, les accessoires de cuisine, les aliments et les toilettes. Et puis la déco c’est un peu mon élément professionnel et personnel. Mais à bien y regarder, beaucoup de gens viennent pour y chercher bien plus que leur canapé. Ils viennent s’évader, juste rêver dans ces appartements témoins. On croise aussi des personnes âgées, seules, se faisant un bain de foule un simple café à la main, des étrangers du bout du monde en installation imminente, des femmes enceintes jusqu’aux yeux parées pour aménager le nid du poussin à venir et profiter une fois dans leur vie de la caisse rapide qui leur est réservée, des mamans au foyer qui bénissent la garderie Småland pour les 4-7 ans. Et tant d’autres errants. Depuis que je suis intégrée dans ma nouvelle vie/ville, je continue d’y aller (Beaucoup moins, rassurez-vous) pour acheter l’indispensable (Toujours) : Cintres – parce que visiblement on les mange… On alors on a trop de vêtements… Ok, J’AI trop de vêtements – Sachets congélation de toutes les tailles et toutes les couleurs (Parce que oui ma Pascale, il y a même plusieurs tailles dans une seule boite 😉😘) Et étagères-pont pour ranger des placards de cuisine mieux que Valérie Damidot, pour les beaux yeux de ma copine. Et tellement je suis intégrée à Genève, j’y retrouve même parfois des amies, pour essayer des matelas… En tout bien tout honneur, of course. Maintenant que je repense à tout ça, cela explique peut-être pourquoi Ikea se permet un peu de familiarité avec moi et me tutoie...

IMG_2318(Ikea, la prochaine fois, dessine moi un peu moins carrée d’épaules et avec des jambes fines stp, merci tu seras gentil !)

5 réflexions sur “Ikea et moi

  1. Mais pourquoi je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller avec toi ??? Faire toute la visite, regarder tous les détails, m’inventer une vie dans chaque espace… Mon rêve !
    Au lieu de ça, je dois passer au milieu des canapés et des lits pour aller plus vite, slalomer pour dépasser ceux qui ont le droit de s’attarder et surtout prendre les raccourci pour aller à l’essentiel, droit au but ! Pfff😢.
    Dis : tu m’emmeneras un jour ???😘

  2. J’aime bien ce que tu as écrit car c’est absolument ça, IKEA. On peut rajouter aussi les indispensables conneries à acheter qu’on trouve à la fin de la visite… On y va pour un canapé, on ressort avec des bougies, des serviettes, des sachets de congel et… pas de canapé !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s